Foire aux questions
Pourquoi la Fondation est-elle basée au Liechtenstein?
La Principauté de Liechtenstein est l’endroit idéal pour la Fondation et convient parfaitement pour le programme de formation de la Plateforme. Située au cœur de l’Europe, ce pays extraordinaire abrite une monarchie héréditaire, qui repose sur un système démocratique et parlementaire. La neutralité politique de Liechtenstein et ses solides rapports avec le monde entier en font un excellent choix pour les opérations et les activités de la Fondation, et les sites magnifiques du pays ravissent les participants du programme provenant de tous les coins du monde.

La vision du Prince Régnant, H.S.H. Prince Hans-Adam II de
Liechtenstein, et du Prince Héritier, H.S.H. Alois de Liechtenstein, sur les formes saines et viables de la gouvernance est exprimée dans l’engagement de la Maison Princière en faveur des questions liés à la souveraineté, définis, entre autres, par l’ Institut de Liechtenstein pour l’Autodétermination à l’Université de Princeton , et dans le dernier livre paru du Prince Régnant, L’État au Troisième Millénaire.

Qu’est-ce qui rend la Plateforme plus efficace que d’autres efforts de développement et de réforme?
Pendant des décennies, les institutions de développement ainsi que les bailleurs de fonds ont essayé de fournir une aide au développement aux pays du monde entier. Des sommes fabuleuses ont été dépensées au fil des années pour engager des experts et des conseillers de l’étranger, qui souvent tentent d’importer des modèles et des « solutions » qu’ils connaissent bien – des modèles qui souvent sont loin d’être parfaits dans leurs propres pays, et presque toujours inutiles dans le pays destinataire, parce ceux-ci omettent de prendre en compte les réalités politiques, économique, historiques, juridiques, sociales et culturelles particulières de ce pays. Au lieu de cela, l’approche de la Fondation est radicalement différente : plutôt que d’importer des solutions « ineptes », elle se concentre de préférence sur le transfert complet de la base de connaissance à des professionnels et à des preneurs de décisions bien placés dans un pays particulier, ainsi que tous les outils nécessaires pour assurer que la mise en œuvre de cette base de savoir soit possible.

Outre l’arsenal du savoir et les outils de réalisation, la Plateforme de la Fondation propose des programmes exhaustifs d’éducation du public pour assurer que les efforts de développement ne sont pas uniquement déployés par la capacité locale préalablement informée, mais également pour permettre au grand public de connaître ces initiatives essentielles au progrès de leur pays, d’y participer et d’en bénéficier. Cela permet au pays de déterminer ses propres objectifs de réforme et de mettre en œuvre ses initiatives en fonction de ses propres intérêts nationaux indispensables pour combler les aspirations de sa population.

La Plateforme est-elle basée sur un modèle national en particulier?
La Plateforme n’est basée sur aucun modèle national en particulier, mais celle-ci intègre de préférence les meilleures pratiques en provenance de pays et de régimes règlementaires du monde entier. La Fondation a sciemment décidé de ne pas faire de plaidoyer en faveur d’aucun dogme et approche philosophique en particulier dans sa Plateforme, mais préfère plutôt incorporer des modules qui produisent de bons résultats dont l’efficacité a été démontrée. Cette approche pragmatique assure que les réformes et les efforts de développement dans un pays en particulier ne soient pas de la simple rhétorique, mais au contraire que ces démarches soient efficaces et durables au long terme.

Comment fonctionne la Plateforme?
La Plateforme se présente en trois volets principaux: Éducation, Infrastructure et Réalisation. Chaque volet dispose de plusieurs programmes rassemblant de nombreux modules portant sur un besoin fondamental de l’État, tel que l’éducation du public et le renforcement de capacité sous la rubrique Éducation; la législation, la reforme règlementaire, la structure efficace des institutions de contrôle, les marchés financiers et les bourses de valeurs mobilières et la réforme des tribunaux sous la rubrique Infrastructure; la mise en œuvre et la réalisation des transactions pour la rubrique Réalisation.

Une des qualités essentielles qui assure le succès et l’efficacité de la Plateforme est l’inclusion de tous les outils de mise en oeuvre en plus du transfert du savoir en lui-même. Comme exemple, les modules sur la législation contiennent non seulement de nombreuses annotations de lois ainsi que leurs diverses options et permutations alternatives, mais également les modules supplémentaires qui sont nécessaires pour assurer la mise en œuvre de ces lois, telles que les logiciels de projets et de groupe d’experts pour l’équipe nationale chargée du projet («qui fait quoi? comment? quand?»), ainsi que des dossiers de presse à l’intention des médias et des communiqués de presse pour expliquer le processus à la presse et au grand public, en introduisant de cette manière la transparence et la responsabilité requises. Grâce à cette approche, la Plateforme traite deux des faiblesses criantes qui caractérisent les initiatives académiques et techniques traditionnelles : les efforts cruciaux déployés en matière de développement dans tous les domaines de l’administration publique ne doivent plus être des exercices purement académiques sans aucune applicabilité dans la réalité, et les initiatives d’assistance technique ne doivent plus être menées par des experts étrangers qui ne font que générer un nombre excessif de rapports de diagnostic et de « solutions » reprenant les pratiques qui relèvent de leurs propres ressorts, sans aucunes directives ni mesures de protection par rapport à leur mise en œuvre. Au lieu de cela, la Plateforme combine excellence académique et applicabilité dans la réalité et dispose de tous les outils pour assurer des résultats réels, tangibles et visibles.

Combien de temps faut-il pour mettre en œuvre les modules de la Plateforme et jusqu’à quel point faut-il adapter les solutions aux besoins particuliers d’un pays?
Un pays confronté à un défi particulier qui entrave son progrès, tel que le besoin d’une réforme économique globale, n’a pas les moyens d’attendre des années avant que les changements soient introduits et ressentis par le grand public. Au contraire, cette impatience constitue l’une des raisons pour lesquelles des modèles externes mal conçus ont été importés par des experts étrangers, au lieu de se concentrer sur la création d’un noyau constitué de professionnels à l’échelle nationale qui possèdent tout le savoir-faire technique et les compétences ainsi que l’intégrité pour exécuter ces réformes conformément aux objectifs et aux réalités de celui-ci. La Fondation est consciente de ce problème, d’où l’une des caractéristiques principales de la Plateforme : mise en œuvre immédiate et des solutions faciles à tous les égards. Par exemple, les programmes d’éducation du public contiennent des émissions TV et radio de plusieurs épisodes, destinées à être produites en quelques jours, ainsi que des logiciels de projets et de groupes d’experts qui expliquent à chaque membre de l’équipe de mise en œuvre ce qu’il faut faire et à quel moment afin de respecter les délais et réaliser les objectifs.

Il est possible de mettre en œuvre chacun des programmes de la Plateforme sur-le-champ, conformément aux instructions du gouvernement du pays. Les paramètres à respecter en vue de l’adaptation des différents modules de la Plateforme font partie intégrante de celle-ci et sont expliqués et enseignés à l’équipe initiale du pays qui a été envoyée à Vaduz pour être formée au centre de formation de la Fondation. Ces paramètres d’adaptation sont judicieusement incorporés dans les modules de la Plateforme eux-mêmes; l’adaptation aux besoins spécifiques du pays est à même de se dérouler immédiatement et sans causer de retards dans la mise en œuvre générale.

Comment envisager le transfert du savoir-faire de la Plateforme en une semaine à l’équipe initiale du pays bénéficiaire?
L’équipe initiale qui est sélectionnée par un pays en particulier et qui est envoyée à Vaduz assiste à un programme de formation très intensif au centre de formation de la Fondation. En l’espace d’une semaine, tous les membres de l’équipe apprendront la méthodologie de la Plateforme ainsi que la manière de la mettre en oeuvre, et ils sont introduits à tous les modules de la Plateforme. Ensuite, dans plusieurs groupes ainsi que lors de séances individuelles, les membres de l’équipe sont introduits au sujet principal qui correspond à leur profession et à leur domaine d’activité. Par exemple, les membres parlementaires et les représentants du Ministère de la Justice sont intensément formés à l’aide des modules sur la législation; les représentants de banques, les autorités chargées de la règlementation ou du contrôle des compagnies d’assurance ou des marchés de capitaux assistent à une formation intensive sur les modules d’organisations de contrôle; les avocats et les juges participent à une formation intensive sur la réforme des tribunaux; les journalistes et les membres des médias reçoivent un enseignement intensif sur l’éducation du grand public; les enseignants et les académiciens suivent une formation intensive assurée par les modules de renforcement de capacité.

Cette approche concentrée et ciblée, qui s’articule non seulement autour du contenu, mais également autour de la méthodologie, permet de transférer la base de connaissance que renferme la Plateforme durant une période de formation courte et intensive.

Comment envisager l’assurance de l’application et la mise en oeuvre des connaissances de la Plateforme dans un pays en particulier?
Un des aspects les plus néfastes des efforts de développement et de réforme voués à l’échec à travers le monde est qu’un nombre incalculable d’initiatives, malgré un financement adéquat et de bonnes intentions, ne sont jamais mises en œuvre. Il existe de nombreuses raisons expliquant ces échecs répétés, notamment des critères de sélection de projets farfelus, un manque de soutien et de motivation, un gaspillage inconsidéré de fonds sur des caractéristiques inutiles (le moins qu’on puisse dire), des conseillers inexpérimentés ou tout simplement de l’indifférence ou un manque de détermination après l’enthousiasme des débuts.

Malgré la multitude de causes, un dénominateur commun toujours présent dans les échecs de projets de développement et de réforme, c’est l’absence de toutes directives strictes, disciplinées et rigoureuses par rapport à la répartition des tâches du groupe d’experts chargés de la mise en œuvre des projets. Ces directives manquent souvent, non seulement pour cause de négligence, mais également parce qu’aucun effort n’a été déployé ni pour transférer le savoir-faire aux professionnels à compétence locale et aux preneurs de décision, ni pour leur donner les outils nécessaires à la mise en œuvre. Au lieu de cela, les conseillers étrangers sont naturellement encouragés à éviter toutes directives strictes et obligatoires de mise en œuvre ainsi qu’à éviter l’établissement d’étapes pour leurs propres projets; d’autre part, il s’est révélé illusoire d’espérer de la part des conseillers externes qu’ils élaborent un cadre d’obligation redditionnelle pour leur propre travail. Ainsi, les retards, les mutations et les projets avortés sont des prophéties qui s’exaucent.

La Fondation a traité ce grave problème en fournissant aux membres de l’équipe locale responsable de la mise en œuvre de différents modules de la Plateforme, et donnent des directives détaillées et spécifiques sur les tâches et les étapes à accomplir comme partie intégrale des modules de la Plateforme; les manquements à ces obligations sont automatiquement signalées et rapportées au bureau central de l’administration générale du projet. Cette caractéristique importante de la Plateforme introduit l’ingrédient essentiel de l’obligation redditionnelle envers les efforts de développement et de réforme, en assurant que le savoir-faire n’est pas seulement acquis – un objectif tout à fait louable de par lui même – mais appliqué et mis en œuvre en faveur du pays et de sa population en général.

À quel niveau se manifeste immédiatement la valeur tangible à long terme de la Plateforme?
Le transfert du savoir-faire de la Plateforme à l’équipe initiale du pays qui a été sélectionnée et envoyée à Vaduz pour sa formation regroupe un nombre assez important de professionnels et de preneurs de décisions qui sont désormais en possession des meilleures pratiques dans leur domaine d’expertise particulier, et disposent alors d’outils pour bien gérer leurs responsabilités. De plus, puisqu’il est possible de mettre en œuvre immédiatement les programmes de la Plateforme, du fait que les paramètres d’adaptation sont intégrés dans les modules pertinents, on arrive à l’obtention d’un résultat instantané et mesuré et cela, à court terme. Par exemple, la production d’épisodes télévisés d’éducation dirigés vers le grand public, diffusés à la radio ou publiés dans la presse écrite est concevable en l’espace de quelques jours seulement; la proposition de législation au Parlement est envisageable en quelques semaines; les professionnels tels que les avocats, les économistes, les juges, les journalistes et les académiciens qui assistent au programme de renforcement de capacité de la Plateforme, ont besoin de quelques semaines, étant donné le savoir-faire technique dont ils ont besoin pour réussir et exceller. En fait, tous les modules de la Plateforme sont immédiatement applicable et leurs effets sont susceptibles d’apparaître et d’être mesurés de manière tangible, à savoir, des autorités de contrôle qui fonctionnent correctement, davantage de liquidités à la bourse de valeurs en raison de la motivation et de la participation du public, la transformation en société et la privatisation des entreprises contrôlées par l’État et de nombreux autres résultats.

En même temps, on parvient à réussir le transfert des connaissances et des outils d’application contenus dans le pilote de la Plateforme, au moyen et long terme, à un niveau élevé et émancipé de compréhension et de motivation, non seulement parmi les professionnels qui participent à la formation, mais également dans la population générale qui a bénéficié de plusieurs mois de campagnes collectives d’éducation du public. Il est même possible de mesurer et de quantifier cette forme de valeur à moyen et à long terme, par exemple grâce à une croissance de comptes bancaires ouverts par des personnes qui reconnaissent le danger et l’imprudence de cacher leur argent sous le matelas, ou qui n’accordent plus leur confiance à un «expert» qui leur fait miroiter un investissement magique «garantissant» un retour de 100% en tout juste quelques semaines – des problèmes et des scénarios qui sont traités de manière expressive et vivante dans des épisodes consacrés à cet effet dans le cadre du programme d’éducation du public de la Plateforme.

En plus d’illustrer et d’expliquer la valeur à court, moyen et à long terme de la Plateforme, au cours de séances de formation destinées aux représentants des pays, le personnel de la Fondation met l’accent sur la remise en question des paramètres traditionnels pour mesurer les progrès et la santé du pays en portant l’équipe du pays à réfléchir objectivement sur les facteurs tels que la croissance économique et l’augmentation du produit national brut, et en introduisant des préoccupations de bien-être humain et social comme facteurs pertinents, dans le cadre par exemple du coût social considérable du chômage ou de l’impact de la pollution sur la santé publique.

Comment mesurer le succès d’une initiative particulière de la Plateforme?
La Fondation définit le succès d’une initiative de la Plateforme comme l’achèvement du transfert de connaissances et sa mise en œuvre dans un pays. En même temps, le pays, dans lequel les modules de la Plateforme sont appliqués, doit disposer d’outils pour mesurer le succès d’une initiative particulière de la Plateforme ou pour remédier à toutes les failles ou les échecs qui sont survenus pendant le processus d’exécution (tel que, par exemple, des niveaux insatisfaisants d’auditeurs pour les programmes éducatifs à la télévision).

Pour donner les moyens à un pays de mesurer le succès d’une initiative particulière de la Plateforme, la Fondation a intégré des paramètres en ce qui concerne l’adhésion au calendrier et l’accomplissement des étapes au sein des modules de la Plateforme, ainsi que des outils spécifiques pour traiter les facteurs potentiels qui influenceraient l’efficacité et le succès d’une initiative (tel que, pour reprendre le même exemple du nombre insatisfaisant de téléspectateurs pour le programme éducatif à la télévision: des campagnes de publicité ciblées pour des groupes spécifiques de la population; les critères de sélection pour les animateurs à la télévision afin d’interpeler un public plus large; des segments de jeux à chaque épisode de télévision pour maintenir l’attention des téléspectateurs jusqu’à la fin de l’émission; ou l’accélération de la synchronisation entre chaque épisode afin de soutenir l’intérêt et la participation du public).

Comment le gouvernement autorisé envisage-t-il de récupérer les frais d’autorisation?
Un gouvernement est habilité à récupérer les frais d’autorisation pour la Plateforme de trois manières différentes: premièrement, le programme d’éducation du public, et surtout les épisodes de l’émission télévisée s’adaptent parfaitement au sponsoring et à la publicité; de plus, le placement de la programmation des émissions télévisées aux heures de grande écoute sont destinées à générer d’énormes revenus aux institutions désireuses de sponsoriser les épisodes ou acheter du temps de publicité en programmes vus par de grandes portions de la population. En général, le gouvernement est susceptible de recouvrir tous les frais de l’octroi d’autorisation grâce à un seul parrainage d’émissions télévisées; un parrainage additionnel lui donne la possibilité de percevoir des revenus publicitaires générés par un programme de radio, l’Internet et des publications.

Deuxièmement, de nombreux modules ont une grande valeur sur le marché et sont facilement applicables, tels que les modèles et les directives sur l’administration des entreprises, la diligence requise, le rapport annuel ou les prospectus. Le gouvernement est en droit d’octroyer une sous-licence pour ces modules aux parties publiques et privées sur les marchés financiers et de capitaux dans le pays pour percevoir des frais de sous-licence qui à leur tour permettront de couvrir les frais de licence à verser à la Fondation pour l’utilisation de la Plateforme.

Troisièmement, si le gouvernement accordant la licence suit les recommandations de la Fondation et crée un Centre d’Excellence et d’Éducation afin d’augmenter le consortium de professionnels compétents et de preneurs de décision grâce à une formation continue de candidats qualifiés, il lui appartient d’exiger des frais d’abonnement ou de souscription des institutions membres qui ont le privilège d’envoyer leurs représentants au Centre pour cette formation avec la Plateforme. Souvent, ce troisième mode de recouvrement de frais est combiné à des frais de sous licence donnant droit aux participants à l’usage des modules de la Plateforme.

Quel type d’aide la Fondation fournit-elle à la suite de la formation initiale à Vaduz?
À la suite de la formation au Centre de formation de la Fondation à Vaduz, le personnel de la Fondation assure un soutien continu à l’équipe du pays qui s’était rendue à Vaduz, surtout du fait que les modules sont adaptés par des membres de cette équipe en vue d’une application particulière. Le personnel de la Fondation encadre également l’équipe du pays et ses administrateurs lors de la création et de la structuration d’un Centre d’Excellence et d’Éducation dans le pays détenteur de la licence, afin de maximiser l’efficacité de la mise en œuvre de la Plateforme. À travers le réseau des anciens apprenants de la Fondation, LFSG Connect, les participants provenant de pays étrangers sont tenus au courant des mises à jour de la Plateforme ainsi que des progrès réalisés dans les domaines qui les intéressent.


Contactez-nous

Liechtenstein Foundation for
State Governance
Landstrasse 36
9490 Vaduz
Principauté de Liechtenstein
Tél +423 265 30 00
Fax +423 265 30 09


 

Actualités

 

Cliquez ici pour télécharger la présentation de la Plateforme